Close

16 octobre 2019

Formation en management | 3 conseils pour réussir

Les clés d’une formation en management efficace

Quelles sont les 3 choses qui manquent souvent aux formations en management pour être efficaces ? Les conseils de Tanguy Massart, spécialiste en neurosciences.

Vous êtes responsable RH ou responsable de la formation dans une entreprise ou une collectivité, vous envoyez régulièrement les managers en formation en espérant des résultats concrets sur leur efficacité en tant qu’encadrant et responsable.

Si les participants reviennent généralement satisfaits de leur formation, vous constatez que le bénéfice de la formation est bien maigre, surtout après quelques semaines.

En fin de compte, vous vous dites que le management est plus un talent naturel qu’une compétence.

Et pourtant, la compétence en management peut s’acquérir comme on joue du piano ou au tennis, encore faut-il respecter un certain nombre de principes directement issus des découvertes récentes en neurosciences.

Principe 1 : Une bonne formation doit intégrer une préparation.

Certains managers voient dans la formation une occasion de faire un break dans le quotidien. D’autres y voient l’occasion d’apprendre des outils de management opérationnels. Quelle que soit la motivation, il y a un grand bénéfice à préparer la formation, pour valoriser au maximum le temps passé avec le groupe et le formateur.

En effet, chacun est pris dans son quotidien et arrive à la formation sans préparation. La formation en présentiel doit alors inclure la théorie et la pratique, sauf à exclure tout apport théorique pourtant bien complémentaire pour mieux comprendre et approfondir le cas échéant.

En neuro pédagogie, on a (re)découvert l’immense intérêt de la pédagogie inversée : le cours est appris à la maison et la classe sert pour travailler sur les exercices. Cela permet d’arriver avec des questions (ce que l’on n’a pas compris, ce que l’on veut approfondir par exemple).

En formation continue, le cursus peut proposer un autodiagnostic préalable. La formation peut aussi prévoir des apports de connaissances, soit en e-learning, soit en vidéo, soit par écrit, ceci permettant de démarrer la formation sans passer par la case théorie. Le groupe ainsi formé est au même niveau de connaissance et de motivation. Les participants sont plus actifs et plus efficaces dans les exercices. Enfin, la mémorisation post formation est bien meilleure.

Ce principe peut surprendre, il a pourtant été testé avec succès sur de très nombreux groupes qui reconnaissent l’immense intérêt de cette préparation.

Principe 2 : La mémorisation doit être facilitée par des techniques d’encodage.

Le manager doit maintenant absorber une grande quantité d’informations en peu de temps. Ces informations sont réparties sur de nombreux supports. Même après un exercice, impossible de se souvenir de la longue liste des recommandations, checklists, modes d’emploi et autres règles applicables à un « bon » management.

Ceci est bien normal puisque notre cerveau n’est pas une éponge à connaissance, avec une mémoire court terme limitée à 7 éléments en moyenne. Pour transférer ces éléments vers les mémoires long terme, il faut développer des stratégies pédagogiques afin d’en simplifier la mémorisation.

Pour être encore plus efficace, la formation peut inclure un temps de travail sur l’encodage, c’est-à-dire sur la meilleure façon de mémoriser l’information : développement d’associations d’idées, utilisation des différentes mémoires du cerveau, recours à des histoires fictives, création d’acronymes. Par exemple, la phrase « Mes Vieilles Tortues Marchent Justement Sur Un Ninja » permet de se souvenir simplement des planètes du système solaire.

Ce travail de préparation à l’encodage doit être prévu dans le parcours pédagogique, soit par le formateur, soit durant la formation avec les managers, ceci afin d’en améliorer l’efficacité.

Contactez votre spécialiste en neurosciences pour une formation en management sur mesure adaptée à votre entreprise ou collectivité.  

Principe 3 : la formation en management doit s’étaler dans le temps – ou bien disposer d’un mécanisme de rappel.

C’est connu, le développement des compétences prend du temps. Or étrangement, les formations continues proposées aux managers sont généralement constituées comme des modules de type « commando », format 1 ou 2 jours. Ces durées sont compatibles avec des apprentissages « découverte » ou « initiation », elles ne sont pas compatibles avec des acquisitions réelles de compétences. Autrement dit, une fois la formation terminée, le manager revient dans son quotidien et passe à autre chose.

Un autre phénomène s’additionne à l’inefficacité de la formation, c’est la « courbe de l’oubli (ou d’Ebbinghaus)» bien connue en neurosciences. Chaque nuit, notre cerveau opère un « nettoyage » de la mémoire long terme.

Courbe de l’oubli (ou d’Ebbinghaus). Les découvertes en neurosciences appliquées à l’apprentissage apportent leur efficacité aux formations en management.

Par conséquent, sans rappel, les connaissances acquises sont rapidement oubliées.

Les formations doivent proposer aux managers des rappels dès le lendemain, puis après 3 jours et après une semaine. Ce mécanisme de consolidation peut prendre la forme d’un mail, d’un quizz, d’une vidéo, quelques minutes suffisent pour réactiver la connaissance d’une journée. Cela permet une bonne consolidation des connaissances. Cela peut motiver le manager pour une mise en pratique nouvelle, sérieuse et consolidée.

Finalement, Les formations au management sont beaucoup plus efficaces si elles s’appuient sur les découvertes en neurosciences appliquées à l’apprentissage. La préparation, l’encodage et le rappel sont des éléments indispensables pour profiter au mieux de ces moments précieux et enrichissants.

Exemple d’une formation impactante

Perfectionner les techniques des formateurs par l’apport des neurosciences, tel fut l’objectif de cette formation réalisée pour EDF en région parisienne en 2019. Contrairement aux idées reçues, les participant ont bien apprécié les apports théoriques à lire avant le stage. Puis chacun a pu confectionner sa propre neuro checkliste des points importants pour préparer la formation la plus efficace. Et finalement, la formation s’est poursuivi par des petits quizz de rappel, à réaliser en quelques minutes, afin de consolider les acquis sur les semaines qui ont suivi.      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA ImageChange Image